Nom : Jorge Masvidal

Surnom : Gamebred

Date de Naissance : 12 novembre 1984 (36 ans)

Nationalité : États-unienne

Taille : 1.80 m

Poids : 77 kg

Posture : Droitier

Palmarès : 3515-0

Catégorie MMA : Poids mi-moyens

Style de combat : Kickboxing, boxe anglaise

Petite biographie

Comme son nom le laisser supposer, Jorge Masvidal est, comme beaucoup d’États-uniens, un pur produit de l’immigration sud-américaine. Il est né à Miami, en Floride, de père cubain et de mère péruvienne.

De sa prime jeunesse, un fait ressort avec certitude : c’est un garçon qui se révèle très tôt bagarreur. Il assume volontier ses premières expériences acquises dans la rue. Il leur doit en bonne partie sa pugnacité et son orientation vers les techniques de percussion plutôt que de préhension.

Un bagarreur, mais peut-être un peu brouillon : voilà sans doute ce qui le caractérise de l’enfance jusqu’à sa carrière professionnelle en dents de scie. Son parcours scolaire est arrêté tôt et il doit rapidement miser tout son avenir sur les combats pour gagner sa vie. En effet, quoique devenu élève dans le lycée privé catholique St. Brendan (il y pratique la lutte), ses résultats demeurent trop faibles et il doit quitter l’établissement.

Il renonce donc rapidement aux études et se consacre pleinement à l’entraînement, en se tournant notamment vers le karaté et le MMA. Sans ressource autre que celles de ses propres performances sportives, il lui revient désormais de faire ses preuves pour percer et devenir un combattant professionnel.

C’est chose faite le 24 mai 2003 lorsqu’il remporte son tout premier combat dans le cadre de l’événement HOOKnSHOOT, Absolute Fighting Championships 3, dans lequel il combat parmi les poids légers. Il y assène un KO à son adversaire, annonçant ainsi ce qui constituera l’essentiel de son style en tant que combattant MMA. Son bilan actuel en témoigne bien puisqu’il est, en effet, de 16 victoires par KO ou TKO contre seulement 2 par soumission… sans oublier cependant les 17 par décision des juges. Les combats de Jorge Masvidal sont souvent des combats d’usure qui se terminent avec la cinquième reprise.

Après une première période de dix ans durant laquelle il combat au sein de diverses fédérations, il intègre l’UFC et y mène son premier combat le 20 avril 2013. Il le gagne par décision unanime et entame ainsi une nouvelle phase de sa carrière par laquelle il confirme son statut de combattant d’élite.

Après plusieurs passages enntre poids mi-moyens et légers, il a réintégré les poids mi-moyens depuis 2015. C’est ainsi qu’il échoue par deux fois à décrocher le titre de champion UFC des poids mi-moyens, battu par Kamaru Usman en deux combats successifs les 12 juillet 2020 et 24 avril 2021.

Jorge Masvidal détient encore à ce jour le record du KO le plus rapide de l’histoire de l’UFC : le 16 mars 2019, il a foudroyé Ben Askren d’un coup de genou dès la 5e seconde de combat.

Du point de vue de sa vie privée, Jorge Masvidal, jadis rangé, est redevenu un parti à prendre : il est séparé depuis 2019 de sa compagne Isman Kawa, avec laquelle il a eu deux filles et un garçon.

Carrière professionnelle en MMA de Jorge Masvidal

Jorge Masvidal est donc avant tout un spécialiste de la boxe et, surtout, du kickboxing. Son jeu de jambes est une de ses grandes forces et lui a offert certaines de ses plus belles victoires. Ses prestations en combat sont cependant réputées très aléatoires, alternant les moments fulgurants et les contre-performances.

Premières années en MMA

Malgré un court passage par la boxe et le kickboxing professionnels (un combat enregistré dans chacune de ces disciplines et il les remporte tous les deux), Jorge Masvidal se tourne très rapidement vers le MMA.

Ses premiers combats se font à majorité dans le cadre de l’Absolute Fighting Championships. Cette organisation basée en Floride et qui a organisé 25 événements entre 2002 et 2016 a été un tremplin pour la carrière du jeune Masvidal. Il combat dans neuf des événements AFC et y remporte huit fois la victoire.

De 2006 à 2010, il participe à divers événements et y confirme une réputation qui ne doit plus le quitter : celle d’un combattant impétueux, d’un boxeur hors norme disposant d’une maîtrise très remarquable de ses segments. C’est à cette époque aussi qu’il enregistre sa meilleure série de victoires, puisqu’il est invaincu durant huit combats, entre février 2006 et février 2008. On peut même souligner qu’il a été 14 fois vainqueur sur le total des 16 combats professionnels qu’il a mené depuis ses débuts en 2003 jusqu’en 2008.

Sa défaite suivante survient face à Rodrigo Damm. Masvidal se produit alors pour la première fois au Japon dans le cadre des événements Sengoku organisés par la World Victory Road, laquelle est née au Japon en 2007 pour prendre le relais de la Pride FC qui vient d’être gobée par l’UFC. Si Jorge Masvidal perd son premier combat le 8 juin 2008 (Sengoku 3), il remporte cependant les deux suivants les 28 septembre (Sengoku 5) et 1er novembre (Sengoku 6) de la même année, ainsi qu’un quatrième le 7 novembre 2009 (Sengoku 11)

Un combattant de plus en plus sollicité

Jorge Masvidal se distingue notamment par sa participation récurrente aux événements du Bellator MMA, qui est ni plus ni moins la deuxième plus grande organisation de MMA aux États-Unis. Basée en Californie et existant depuis 2008, elle représente naturellement une consécration pour les sportifs professionnels. Jorge Masvidal y fait trois apparitions en 2009, se soldant par deux victoires et une défaite.

C’est enfin son passage par Strikeforce qui lui ouvre les portes de l’UFC. Cette organisation californienne, en activité de 1985 à 2013, était spécialisée dans le MMA et le kickboxing : rien de mieux adapté à Masvidal. En 2011 et 2012, il y combat quatre fois : les quatre combats se terminent par décision des juges et il obtient ainsi trois nouvelles victoires. Malheureusement pour lui, sa seule défaite a lieu le 17 décembre 2011 durant l’événement dont son combat est le plus attendu et le plus médiatisé : Strikeforce – Melendez vs Masvidal. Il y échoue, sur décision unanime, à obtenir le titre de champion des poids légers.

Cette déception n’entrave bien entendu pas le succès d’un sportif dont le style assure désormais la renommée. Lorsque Strikeforce est racheté par Zuffa, l’entreprise qui possède l’UFC, Jorge Masvidal intègre définitivement la prestigieuse fédération.

Carrière en UFC

Depuis 2013 et son premier combat en UFC contre Tim Means (victoire par décision unanime des juges), Jorge Masvidal n’a plus combattu qu’en UFC et en est devenu une des figures les plus populaires. Il a, depuis lors, mené 20 combats au sein de la fédération et en a remporté 12. Il est distingué à plusieurs reprises pour ses plus belles performances.

Son fait d’armes le plus important a lieu le 6 juillet 2019 à Las Vegas. Il y affronte Ben Askren dans le cadre de l’UFC 239 et le met KO dès la cinquième seconde de la première reprise. Il est depuis lors le détenteur du record du KO le plus rapide de l’histoire de l’UFC.

Il reste pourtant un sportif aux résultats assez aléatoires. Depuis 2015, il a très exactement et très involontairement respecté un rythme de deux défaites consécutives pour trois victoires consécutives. Certainement pas de quoi dévaloriser le sportif, néanmoins. A désormais 36 ans, il reste un des meilleurs boxeurs en MMA et un des meilleurs combattants tout court.

Hélas ! L’occasion d’une consécration lui est offerte en 2020, lorsqu’il combat pour obtenir la ceinture de champion UFC des poids mi-moyens. Là encore, c’est la déception.

L’échec à conquérir le titre

Ses deux derniers combats ont donné lieu à une déception d’autant plus amère que l’enjeu était fort. Jorge Masvidal a en effet par deux fois tenté de ravir son titre de champion des poids mi-moyens à Kamura Usman. Celui-ci le détient depuis 2019 et l’a déjà défendu quatre fois avec succès.

Le 12 juillet 2020 à Abu Dhabi, Masvidal est une première fois battu par Usman sur décision unanime des juges. Dominé par son adversaire tout au long du combat, il ne parvient ni à le fatiguer ni à lui infliger le coup décisif espéré. Cette première rencontre a eu lieu dans le cadre de l’UFC 251, dont les deux combattants étaient les têtes d’affiche.

Seconde chance à Jacksonville (Floride) le 24 avril 2021. Les deux hommes sont de nouveau en main card et, là encore, c’est la déception pour Jorge Masvidal. Déception peut-être d’autant plus grande qu’il est battu sur son propre terrain : la boxe pure. Après une première reprise durant laquelle il s’est retrouvé un temps amené au sol par son adversaire, la surprise survient finalement lorsque Usman lui inflige un KO aux poings dès la seconde reprise.

Palmarès de Jorge Masvidal

Actif depuis 2003, Jorge Masvidal a combattu 50 fois. Sur ses 35 victoires, 16 ont été obtenues par KO ou TKO : 6 KO et 9 KO techniques. 2 l’ont été par soumission et les 17 restantes, soit la majorité, par décision des juges. C’est également par décision qu’il a le plus souvent perdu : sur 15 défaites, 2 par KO ou TKO (une de chaque), 2 par soumission et 11 par décision.

Jorge Masvidal a remporté le 24 juin 2006 le titre de champion AFC des poids mi-moyens.