Comptant de nombreux adeptes et pratiquant, le MMA ou les Arts martiaux mixtes constituent le sport de combat le plus plébiscité. Actuellement, il existe plusieurs organisations privées de combat libre et certaines d’entre elles appliquent leurs propres règlements. Toutefois, pour en savoir plus sur les catégories de poids, il suffit de se référer aux règles unifiées codifiées en 2003. Ce code est légalisé en Californie et adopté par la majorité des commissions athlétiques aux États-Unis. Le respect de ce règlement uniforme est désormais exigé pour toute organisation d’événement MMA. Voici donc les principales subdivisions de la MMA, prenant en compte le poids des combattants.

Catégories poids MMA

[toc]

Les poids mouches MMA ou Flyweight

Ce classement se distingue dans tous sports de combat à savoir, la boxe, le kickboxing et les Arts martiaux mixtes. Comme son nom l’indique, il inclut les combattants ayant un poids compris entre 52 kg et 57 kg. Cette nouvelle division était auparavant associée au poids coq sans prendre en compte la taille particulière du combattant. En ce moment, sont intégrés d’office dans cette catégorie Flyweight ceux pesant en dessous de 125 lb (poids inférieur à 57 kg). Pour rappel en 1923, le premier champion mondial reconnu dans cette catégorie pour le combat de boxe est Jimmy Wilde.

Il est possible de voir des combattants classés dans une catégorie supérieure au poids mouche perdre du poids pour pouvoir intégrer cette division. Cela augmente leur chance d’obtenir un titre sur cette catégorie, plutôt que dans un autre classement plus élevé.

Les poids coqs ou Bantamweight

Cette catégorie est apparue principalement en boxe professionnelle ou amateur, mais est également appliquée à la MMA. En principe, sont considérés comme poids coq les lutteurs pesant entre 57 kg à 61 kg. Sachez que ce règlement est strictement contrôlé et chaque athlète, homme ou femme doivent se peser avant ou la veille de l’affrontement.

Les poids plumes ou Featherweight

Ce classement n’existait pas auparavant, mais il est apparu après l’intégration du WEC ou World Extreme Cagefighting à l’UFC ou Ultimate Fighting Championship. Cette fusion en 2010 a rassemblé les compétiteurs pesant entre 61 kg à 66 kg et ayant un poids compris entre 135 Ib et 145 lb.

En 2010, José Aldo détenait le titre et céda sa place à Conor McGregor. Conor surnommé également The Notorious est le premier combattant ayant acquis deux titres à savoir celui du poids plume et la ceinture du poids léger. Il a su garder ses palmarès pendant un an, puis il a été détrôné par José Aldo. Alexander Volkanovski a gagné la ceinture poids plume lors de l’UFC 245 et le détient jusqu’à présent.

Les poids légers ou Lightweight

Contrairement au poids plume, cette catégorie de la MMA est destinée aux combattants pesant entre 66 à 70 kg. Ce poids équivaut à 145 lb à 155 lb.

Pour rappel, le titre intérimaire appartient à Dustin Poirier ayant vaincu Max Holloway le mois d’avril 2019. En ce moment, le titre officiel de la section poids légers est entre les mains de Khabib Nurmagomedov, après avoir vaincu le favori Dustin Poirier en septembre 2019.

Les poids mi-moyens ou Welterweight

Ce classement regroupe les combattants ayant un poids compris entre 155 lb à 170 lb, équivalent de 70 kg à 77 kg. L’année 1998, l’UFC organise un tournoi entre quatre athlètes poids légers, destinés aux compétiteurs pesant moins de 77 kg. Après le lancement de cette compétition lors de l’UFC Brazil, cette catégorie de poids mi-moyen est apparue officiellement. Le titulaire de son titre intérimaire lors de l’UFC 228 était Tyron Woodley après qu’il soit vaincu par Kamaru Usman en mars 2019. Ce titre du poids mi-moyen reste jusqu’à ce jour entre les mains de ce favori jusqu’au nouveau tournoi.

Les poids moyens ou Middleweight

Pour intégrer cette section, le combattant devra peser entre 170 lb à 185 lb. Ce chiffre fait référence à un poids compris entre 77 kg à 84 kg. Contrairement à d’autres divisions anciennes de la MMA, celle-ci n’est apparue qu’en mai 2001. Donc, qu’importe les styles de combats variés de chaque compétiteur, s’ils ont un poids au-dessous de 84 kg, ils sont catégorisés parmi les poids moyens. Au départ, le titulaire du titre de cette catégorie était Dave Menne lors de son affrontement avec Gil Castillo. En ce moment et jusqu’au nouveau tournoi, cette ceinture appartient à Israël Adesanya qui a gagné face à Robert Whittaker en octobre 2019.

Les poids mi-lourds ou Light Heavyweight

Depuis les changements adoptés pour les commissions athlétiques, les poids mi-lourds appelés également lourds légers sont catégorisés officiellement comme suit. Les lutteurs ayant un poids compris entre 185 lb à 205 lb donc ceux pesant entre 84 kg à 93 kg font partie intégrante de ce classement. Ce dernier est apparu en même temps avec la validation des règles uniformes lors de l’UFC 31. Le tournoi récent pour attribuer le titre de champion de cette catégorie a été organisé en septembre 2020. Celui-ci est donc attribué à Jan Blachowicz à l’issue de son combat avec Dominick Reyes à Las Vegas.

Les poids lourds ou Heavyweight

Au cours des années successives, les affrontements au sein de la MMA ont subi diverses modifications. Les classements officiels au début des compétitions n’existent plus de nos jours et ont reçu des divisions variées. La catégorie poids lourds en effet intègre les combattants pesant entre 205 lb à 265 lb, équivalent de 93 kg à 120 kg. Ce nouveau classement est apparu lors de l’UFC 12. Ainsi, le titre officiel de cette catégorie poids lourds appartient depuis mars 2021 à Francis Ngannou remporté lors d’un combat à Las Vegas.

Les Poids super-lourds ou Super Heavyweight

Si les anciens classements connaissent un poids maximum à ne pas dépasser, cette dernière catégorie est sans limites. Les combattants pesant au-delà de 120 kg sont en effet automatiquement intégré à cette division.

En quoi consiste la coupe de poids ?

Il convient de mentionner ce principe s’opérant au-delà des catégorisations mentionnées auparavant. Appelée Weight Cut ou encore Cutting, la coupe de poids permet à des combattants d’affronter ou d’intégrer un classement autre que leur poids de forme. En effet, elle donne la possibilité à des compétiteurs de gagner les titres sur une catégorie en dessous de leur véritable classement MMA.