Ce n’est pas un hasard si on entend de plus en plus parler de l’UFC quand il est question de sport de combat. En matière de MMA, ce nom s’est imposé comme incontournable autant pour les spectateurs que pour les combattants les plus ambitieux. Mais savez-vous vraiment ce que c’est que l’UFC et à quoi elle sert ? Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre article.

Petit historique de l’UFC

L’histoire de l’UFC débute dans les années 1990. L’objectif de cette première rencontre de combattants était juste de vérifier quel art martial était le plus redoutable. A la base de cette rencontre épique, il y avait Art Davie, un promoteur de Kickboxing.

Pour aboutir à la réalisation de son projet, il a rassemblé deux acteurs. Il y avait Rorion Gracie (promoteur du jiu-jitsu brésilien) et John Milius. Davie avait en tête d’organiser un tournoi qui sera à élimination directe et qui mettra en compétition 8 combattants.

A l’origine le tournois portait le nom de WOW (War of Worlds). Alors que tout semblait prêt, il ne manquait plus que le canal de diffusion. Après plusieurs tentatives infructueuses, un partenariat sera enfin trouvé avec Semaphore Entertainment Group (SEG).

C’est aussi à cette occasion que la dénomination UFC (Ultimate Fighting Championship) a été trouvée. L’UFC 1 a donc lieu le 12 Novembre 1993 au sein du McNichols Sport Arena à Denver aux Etats-Unis.

Le premier à avoir remporté un combat UFC est Royce Gracie (le frère de Rorion), un pratiquant de Jiu-Jitsu. Depuis ce premier combat, plus de 250 évènements sportifs ont été organisés et plusieurs champions ont vu le jour dans diverses catégories.

Nuances entre MMA et UFC

Le MMA (Mixed Martial Arts) est un sport de combat dont l’UFC est l’une des organisations. Ce qui implique qu’il y en a plusieurs. L’UFC est l’une des organisations américaines de ce sport, mais elle est aussi considérée comme étant la plus grande et la plus importante. L’UFC est actuellement la propriété de WME-IMG, qui en a fait le rachat pour une somme de 4 milliards de dollars en 2016. Son président actuel est Dana White.

L’évolution de l’UFC

Si aujourd’hui l’UFC est l’une des organisations de combats de MMA les plus suivies au monde, cela n’a pas toujours été le cas.

Les premières contestations

Alors que le tournoi n’en est qu’à ses débuts, il ne manque pas de choquer les sensibilités de par sa brutalité. En effet, les combattants se retrouvent à s’affronter sans règles établies. Pratiquement tous les coups sont permis. Le caractère sanglant des combats est tel que les voix commencent à s’élever un peu partout, notamment dans le camp des politiciens.

C’est à partir de là que les premières règles, de même que les catégories vont commencer à prendre forme. La commission athlétique du New-Jersey va donc établir ce qui est aujourd’hui connu sous le nom de Unified Rules of Mixed Martial Arts. Cela s’est fait au cours du mois de septembre de l’année 2000.  Mais c’est neuf ans plus tard que ce règlement a été rendu officiel.

L’UFC se distingue avec sa cage

Déjà à ses débuts, l’UFC s’était différencié sur plusieurs plans ; on rappelle que le style de combat importe peu. En plus de cela, il faut prendre en compte la forme de l’espace de combat qui est plutôt unique en son genre. Au lieu du traditionnel ring avec des cordes, il s’agit en fait d’une cage de huit côtés.

Un octogone surélevé à 120 cm. Sa hauteur est de 176 cm pour 9,50 m en diagonale. L’ensemble est relié par des grillages. Cette configuration est typique à l’UFC. Par ailleurs, le terme d’octogone est intrinsèque à l’organisation. En effet, il n’y a qu’au niveau de l’UFC que cette appellation est utilisée.

Les règles d’habillement pour les combattants

L’évolution de l’UFC ne s’est pas juste limitée à l’imposition des règles de combat. Elle s’est aussi étendue à l’accoutrement des combattants qui se doit d’être conforme aux règles établies. A ce propos, les gants portés ne sont pas les mêmes que dans les autres sports de combat.

Ils sont en forme de mitaine et permettent des écartements de doigts. Ainsi, ils s’adaptent à tous les styles de combat et par la même occasion permettent de protéger les mains des combattants. De plus, porter des chaussures n’est pas admis.

UFC Ultimate Fighting Championship MMA

Le fonctionnement de l’UFC

Au début des années 1990, quand l’UFC en était encore à ses débuts, on ne parlait pas encore de championnat, mais de tournoi. On rappelle à cet effet que tout se passait en une seule soirée. Tous les combattants se retrouvaient et avaient droit à tous leurs combats et le champion était connu sur place.

Mais les choses ont commencé à changer vers la fin de cette décennie. La normalisation autour d’un principe de championnat comme c’est le cas avec la boxe anglaise a commencé par prendre place. Le fonctionnement est donc celui-ci :

Pour chacune des catégories de combattants, il y a un champion en titre. Le champion se doit de défendre sa ceinture contre des combattants méritants. C’est là que le trio constitué du président (Dana White), de l’actionnaire majoritaire et du match maker entre en jeu.

Ils ont pour mission d’analyser les résultats obtenus par les différents combattants en vue d’en ressortir celui qui pourra affronter le champion pour le titre. Ce combattant devient donc l‘aspirant N°1. Dans certains cas de figure, le principe de champion intérimaire peut s’appliquer.

Le champion intérimaire, pour quoi faire ?

Dans le principe, lorsqu’il y a un champion en titre et que celui-ci n’est pas en mesure de défendre sa ceinture, le comité met alors en place un combat pour un titre dit intérimaire. L’impact de ce fonctionnement est que le champion qui normalement devrait être « Indiscuté » (Indisputed), prend alors la nomination de « champion » tout court.

Par exemple, c’est ce qui se passe avec le champion en titre des poids lourds Francis N’Ganou. Parce qu’il est indisponible, l’UFC a donc organisé un combat pour le titre intérimaire qui mettra face à face le français Cyril Gane et l’américain Derrick Lewis. Si au cours du combat pour le titre de champion il y a égalité, la ceinture reste au champion avant affrontement.

Le rang des combattants

Au sein de l’UFC, il existe aussi un classement des différents combattants. Il s’agit des 15 meilleurs combattants dans chaque catégorie. Ce sont, comme dans plusieurs autres championnats, des journalistes qui votent pour ce classement. Il a lieu depuis 2013.

A propos des combats

En UFC, le nombre de rounds dépend de la nature du combat. En effet, quand il n’y a pas de titre en jeu ou lorsque le combat ne s’inscrit pas dans le cadre d’un championnat, il se limite à 3 rounds. Le nombre de rounds passe à 5 quand c’est un combat de championnat.

De plus, il faut noter que depuis 2012, le main event se dispute aussi en 5 rounds. Peu importe que ce soit pour un titre ou pas. Chaque round est d’une durée de 5 minutes intercalés d’une pause de 60 secondes.

L’évaluation des combats

A l’instar de tous les sports de combats, dans le MMA il y a des juges. Ce sont eux qui évaluent les combattants et décident de l’issue. A l’UFC, il y a 3 juges. Ils sont chargés d’observer les combats et d’attribuer des points. Un combattant peut avoir au plus 10 points chez un juge. Il s’agit donc d’en accorder 10 à un autre et moins de 10 à l’autre pour qu’il y ait un vainqueur.

Les performances qui sont prises en compte par les juges au cours des combats sont les suivantes :

  • Les frappes
  • Le grappling
  • La maîtrise de l’espace de combat
  • L’agressivité
  • La défense
  • Le déroulement du combat