Critères d’éligibilité pour les Jeux olympiques

A ce jour, le MMA n’est pas un sport olympique. Mais le Comité International Olympique est en plein étude pour les prochains jeux olympiques. Pour rappel,  les jeux olympiques sont l’apogée du sport. Remontant à la Grèce antique, les jeux olympiques ont servi de podium aux meilleurs athlètes du monde pour s’affronter dans des dizaines de sports différents. Ces jeux symbolisent : la santé, la grandeur, la compétition et la paix mondiale. Ainsi, pour qu’un sport puisse être admis aux jeux olympiques, il doit remplir certaines conditions dont ci-après les items principaux :

  • L’organisation : cette catégorie examine s’il existe un organisme international qui régit le sport dans son ensemble, comme la FIFA le fait pour le football. L’organisation d’une discipline sportive prend également en compte le nombre de fédérations nationales affiliées et le nombre de pays participant aux championnats mondiaux et continentaux.
  • L’image : cette catégorie liée à la situation financière et à la planification du sport. Elle traite également de la manière dont le sport aborde l’égalité des sexes, c’est-à-dire de la participation des hommes et des femmes. La majorité des pays devraient avoir des athlètes masculins et féminins participant aux tournois.
  • Valeur ajoutée au mouvement olympique : Pour qu’un sport soit reconnu comme olympique, il doit correspondre à ses valeurs. Un sport doit également renvoyer une image appropriée au public mondial. Pour les jeux olympiques de Tokyo actuels, le Comité International Olympique exige le respect de la charte olympique et l’appartenance au mouvement olympique.

MMA Jeux Olympiques

Le MMA répond-il aux critères nécessaires pour obtenir le statut olympique ?

Pour avoir une structure d’envergure internationale, l’UFC a créé une institution d’organe directeur international pour le MMA depuis 2012. La Fédération internationale des arts martiaux mixtes (FIAM) organise des championnats du monde pour les hommes et les femmes. En 2018, 362 athlètes représentant 51 nations ont participé au championnat du monde de MMA amateur. Toutes ces nations ont leur fédération nationale. Ainsi, les critères d’existence de l’organe directeur du sport de combat sont remplis. Le MMA débute son aventure vers la flamme de l’Olympe. C’est le sport qui connaît une croissance exponentielle sur cette dernière décennie. C’est la discipline sportive extrêmement populaire parmi les jeunes générations, ce que le Comité international olympique recherche depuis peu. Avec la popularité vient l’argent, donc l’argent n’est certainement pas un problème. De plus, les combats de MMA se déroulent dans une petite cage en octogone, ce qui facilite la logistique pour l’événement. Il n’est pas nécessaire de construire un grand stade ou des arènes. Bien que les éléments mentionnés ci-dessus aillent dans le bon sens pour le statut olympique du MMA, il y a quelques problèmes auxquels ce sport de combat se confronte à ses publics.

MMA : les critères contradictoires à la charte olympique

Un sport de combat très violent

L’image violente du MMA repousse la qualification du Comité international olympique. Certains combattants présentent des blessures graves à cause des échanges de coups. Mais les dommages à la tête et les problèmes de santé à long terme en MMA ne sont rien comparés à la boxe. Cette discipline sportive présente plusieurs cas de traumatismes crâniens pour les combattants plus âgés. Le MMA pourrait devenir une discipline sportive « amateur » pour les jeux olympiques. Néanmoins, il sera difficile pour les combattants de porter un casque de protection ou de grands gants durant la compétition. Les échanges rapprochés et les techniques de clés s’associeront mal à la discipline. Les jeux olympiques ne sont pas les premiers à percevoir le MMA comme étant trop violent. Jusqu’en 2016, l’UFC n’était pas autorisée à organiser des événements au Madison Square Garden de New York pour son aspect trop violent.

Les temps de récupération après le combat

Les jeux olympiques durent généralement entre 15 et 20 jours. Les combattants en MMA bénéficient d’un délai de 14 jours au minimum pour se ressourcer après chaque combat pour des raisons de sécurité. Les interdictions de plusieurs mois sont également fréquentes. Il s’agit d’un énorme problème dans la mesure où les combattants devront s’affronter sur une courte durée. Si un combat s’avère un peu trop « violent », le combattant devra sûrement abandonner, car la récupération sera trop longue.