Accueil » Les combattants » Wanderlei Silva

Wanderlei SilvaNom : Wanderlei César da Silva
Surnom: The Axe Murderer / Cachorro Louco
Date de Naissance : 3 juillet 1976
Nationalité : Brésilienne
Taille : 1,80 m (5’11’’)
Catégorie MMA : Poids moyens / Poids mi-lourds / Poids lourds
Style de combat : Muai-thaï, Jiu-jitsu brésilien

 




 

Biographie

Wanderlei César da Silva est un combattant en MMA né dans un quartier défavorisé de Curitiba, une grande ville du sud du Brésil. Il fait ses débuts en arts martiaux dès ses 13 ans à cause d’un complexe sur sa petite taille et son excès de poids à l’époque. Mais il a su surmonter cette enfance difficile en suivant l’exemple de ses grands frères : il se mit au sport et choisit la boxe thaïlandaise ou muai-thaï.

Silva a toujours évolué en tant que combattant symbolique de la Chute Boxe Academy qui n’était encore qu’un simple club de boxe à ses débuts. Dès ses débuts dans le muai-thaï, il est entrainé par Rudimar Fedrigo qui est également fondateur de la Chute Boxe. Plus tard, il crée la Wand Fight Team en 2013 aux côtés de Demian Maia, Keli Manglona et Jorge Lopez et en fait sa propre marque de produits freefight.

The Axe Murderer comme on le surnomme a d’abord enchaîné les compétitions dans le vale tudo avant d’apprendre le jiu-jitsu brésilien dans lequel il a décroché sa ceinture noire sous la tutelle de Carlinhos Gracie. Dans le MMA professionnel, il est connu et redouté pour son extrême agressivité sur le ring. Sa « signature » avant tout combat est le fameux staredown qui consiste à fixer les yeux de son adversaire avec un air froid afin de tenter une prédominance psychologique.

Pendant les affrontements, il fustige souvent ses opposants avec de violents coups de genoux et de coudes, des clinch, de larges crochets et principalement sa technique favorite : le stomp. Cette dernière consiste à envoyer des coups de pied directs à la tête d’un rival au sol pour terminer rapidement le combat. Ces comportements agressifs couplés à son palmarès hors du commun lui ont valu le fameux surnom de « The Axe murderer » ou Meurtrier à la hache et « Cachorro Louco » au Brésil qui signifie Chien fou (Mad dog).

Il atteint l’apogée de sa carrière professionnelle au Japon où il est une véritable star qui apparait à la télévision nationale, sur les publicités, les figurines et les T-shirts. Cette notoriété est principalement due au fait qu’il ait battu le héros national nippon Kazushi Sakuraba, « chasseur de Gracie » et cela à 3 reprises.

En dehors du ring, Wanderlei Silva est marié à une Brésilienne avec qui il a un fils, Thor. Contrairement à sa réputation en tant que combattant, il est ouvert, sympathique et généreux dans la vie de tous les jours à en croire ses nombreuses aides en faveur d’orphelinats et écoles défavorisées. Il joue aussi un rôle dans le film japonais Nagurimino produit par la DES qui organise le Pride.

 

 

Carrière professionnelle en MMA

Les premiers pas

Wanderlei Silva dispute son premier combat professionnel en MMA à 20 ans avec aucune expérience en combat au sol. Et pourtant, il s’en sort vainqueur par KO face à Dilson Filho lors du Brazilian Vale Tudo 6 en 1996. Une autre victoire s’en suivra en 1997 dans la même compétition. Mais conscient de l’importance des coups au sol, Silva se met au jiu-jitsu et obtient sa ceinture noire.

Devenu un combattant complet, The Axe Murderer lance véritablement sa carrière dans l’International Vale Tudo Championship (IVC). Il a disputé ses 7 premiers combats au Brésil dans le BVT, l’IVC et une fois à l’UFC.

 

IVC/UFC

A l’International Vale Tudo Championship, Cachorro Louco enchaine d’abord deux victoires avant de subir sa première défaite contre Artur Mariano à l’IVC 2: A Question of Pride, toujours en 1997. Avec une troisième victoire dans l’IVC en 1998, il se voit offrir l’occasion de combattre à l’Ultimate Fighting Championship (UFC) dans le fameux octogone.

Il s’incline malheureusement par TKO en seulement 44 secondes face à Vitor Belfort lors de cet UFC Brazil. De retour à l’IVC, il gagne deux combats en 1999 pour remporter le titre poids mi-lourds de l’IVC. La même année, il s’envole aux États-Unis et profite enfin de sa première victoire à l’UFC le 7 mai 1999 contre Tony Petarra qui subit un KO (coups de genou).

 

Pride

Accueilli par le Pride FC, la plus importante organisation de combat libre de son époque en septembre 1999, Silva s’apprête à commencer un parcours sans faute sur plusieurs années. Après 3 victoires dans l’organisation japonaise de 1999 à 2000, il réapparait à l’UFC, mais ce sera pour perdre sur décision unanime face à Tito Ortiz. Il lui laisse le titre de premier champion des poids mi-lourds de l’UFC.

The Axe Murderer a disputé 6 combats en 2000, incluant son échec face à Ortiz, son premier No Contest contre Gilbert Yvel au Pride 11, mais surtout sa victoire contre Dan Henderson au Pride 12. En effet, il inflige une première défaite à celui qu’on surnomme Dangerous ou Hendo jusqu’alors invaincu depuis ses débuts professionnels en MMA en remportant ses 9 premiers affrontements.

Silva renforce ainsi sa notoriété qui sera à son summum le 25 mars 2001 lorsqu’il bat par TKO de manière spectaculaire la star du Pride FC et héros national nippon Kazushi Sakuraba. Celui qui a pu battre Royce Gracie s’est en effet incliné en seulement 98 secondes sous les coups de genou et soccer kick de Silva. Une autre victoire s’en suivra contre Shungo Oyama au Pride 14 et au Pride 17, et Sakuraba obtient son combat revanche qu’il perdra malheureusement une nouvelle fois par TKO (arrêt du médecin).

Cachorro Louco remporte alors le titre poids moyens du Pride FC avant de clôturer l’année 2001 par une victoire contre Alexander Otsuka. En 2002, Kiyoshi Tamura n’a pas pu enlever le titre poids moyen à Silva en subissant un KO par coup de poing après 2 min 28 s de combat. L’année 2002 de Silva se soldera par 3 victoires et une égalité face à Mirko Filipovic qu’il a affronté dans la catégorie des poids lourds.

En août 2003, Kazushi Sakuraba s’incline une 3ème fois devant The Axe Murderer toujours par KO (coup de poing) lors du Pride Total Elimination. Wanderlei Silva reste invaincu en 20 combats au Pride FC jusqu’en 2004 avec 18 « win », un « draw » et un « No Contest ». Entre temps, il remporte le Grand Prix poids moyens 2003 du Pride en battant son rival de toujours Quinton Jackson par TKO (coups de genou) au Pride Final Conflict du 9 novembre 2003.

Sa première défaite dans l’organisation nippone et 4ème de sa carrière intervient en décembre 2004 lorsqu’il perd sur Décision partagée contre Mark Hunt. Cet affrontement était tout de même organisé dans la catégorie des poids lourds. Avec 3 victoires puis une défaite en 2005, Silva remporte sa dernière victoire au Pride en juillet 2006 face à Kazuyuki Fujita. Il perdra alors ses deux derniers combats dans cette organisation face à Mirko Filipovic (septembre 2006), puis face à Dan Henderson qui lui arrache son titre Middleweight en février 2007.

Malgré cette fin peu heureuse dans le Pride, Wanderlei Silva a quand même entamé un parcours exceptionnel dans cette organisation avec 28 combats, 4 défaites, une égalité et un no contest.

 

UFC

Après le rachat du Pride par l’UFC, Wanderlei Silva continue sa carrière professionnelle dans l’organisation américaine. Il perd toutefois son combat contre Chuck Liddell lors de l’UFC 79. Il bat ensuite Keith Jardine par KO (coups de poing) en mai 2008 en seulement 36 secondes. A la fin de la même année, Quinton Jackson, son fameux rival, a finalement obtenu sa revanche après les 2 combats qu’il a déjà perdus contre The Axe Murderer. Ce dernier s’est notamment incliné par KO (coup de poing) à Las Vegas lors de l’UFC 92.

De 2009 à 2013, Silva s’inclinera deux fois contre Rich Kranklin (en poids intermédiaire) et une fois contre Chris Leben. Il gagne toutefois les 3 autres affrontements, incluant son dernier combat le 3 mars 2013 où il met KO Brian Stann en poids mi-lourd lors de l’UFC on Fuel TV: Silva vs. Stann.

 

Palmarès

En 17 ans de carrière professionnelle en MMA, Wanderlei César da Silva a disputé 49 combats, dont 35 victoires, 12 défaites, 1 Égalité et 1 No Contest (Sans décision). Grâce à son agressivité et ses techniques relativement violentes, il a infligé 25 KO, 3 soumissions et 7 défaites par décision à ses adversaires. Il n’a alors subi que 6 KO et 6 défaites par décision.

The Axe Murderer a remporté le titre Middleweight du Pride le novembre 2001, puis le Grand Prix poids moyens 2003 du Pride le 9 novembre 2003. Il a perdu le titre poids moyens du Pride le 24 février 2007 après un règne de 10 ans au sommet du MMA selon son maître et mentor Rudimar Fedrigo.