Accueil » Les combattants » Dan Henderson
dan henderson

Crédits photo MMA Core.

Nom : Daniel Jeffery Henderson
Surnom : Dangerous, Hendo, Hollywood
Date de Naissance : 24 août 1970
Nationalité : Américain
Taille : 1,80 m (5’11’’)
Catégorie MMA : Poids moyen / Poids mi-lourds / Poids lourds
Style de combat : Lutte

 



 

Petite biographie

Daniel Jeffery Henderson est un combattant en MMA né le 14 août 1970 à Downey en Californie. Il commence à assouvir sa passion pour les arts martiaux en pratiquant la lutte gréco-romaine. Il a participé et gagné de nombreux titres lors de championnats universitaires, dont le Championnat de la National College Athletic Association (NCAA). Il a ensuite été sélectionné pour représenter son pays lors des Jeux olympiques de 1992 et ceux de 1996.

Son nom de famille reflète ses différentes origines, dont Américaine, Française, Écossaise et Anglaise. Il a aussi fièrement révélé en 2007 qu’il descend de ses ancêtres de la tribu indienne Walla Walla. Il évolue actuellement à l’UFC et s’entraine à l’académie Team Quest aux côtés de Matt Lindland, Rameau Thierry Sokoudjou et Chael Sonnen.

 

Carrière professionnelle en MMA

 

Les premiers pas

Dan Henderson débute sa carrière professionnelle en MMA en 1997 en intégrant la Team Real American Wrestling (RAW) qui réunit des lutteurs professionnels. Il participe à un tournoi encore méconnu, le Brazil Open et remporte ses deux combats contre Crezio de Souza et Eric Smith et commence à intéresser les dirigeants de l’Ultimate Fighting Championship (UFC). L’année suivante, l’organisation américaine lui arrange deux combats en une soirée lors de l’ « UFC 17: Redemption ».

Il a battu Allan Goes et Carlos Newton respectivement par décision unanime et décision partagée pour remporter le tournoi poids moyens de l’UFC 17. Il s’envole ensuite pour le Japon en 1999 pour participer aux événements de l’organisation japonaise de lutte professionnelle Fighting Network Rings ou RINGS. Le Rings : King of Kings a partiellement participé à l’essor fulgurant de ce combattant au palmarès impressionnant.

Il a gagné les 5 combats qu’il a disputés lors du Rings: King of Kings 1999 Block A et du Rings: King of Kings 1999 Final et remporte le tournoi King of Kings le 26 février 2000.

Pride FC

Le Pride FC est l’organisation qui a propulsé le plus sa carrière, mais ses débuts dans l’organisation se soldent d’abord par sa première défaite en MMA professionnel. Il a notamment échoué sur décision unanime face à Wanderlei Silva, un grand nom de l’organisation nippone. Après ce « Pride 12: Cold Fury » en 2000, Dan renoua avec la victoire en infligeant un KO sur coups de poing à Renzo Gracie lors du « Pride 13: Collision Course » en 2001. La même année, il accumulera encore deux victoires contre Akira Shoji au Pride 14 et Murilo Rua au Pride 17.

L’année 2002 se solde par deux défaites pour Hendo, l’une face au fameux Antônio Rodrigo Nogueira lors du « Pride 24: Cold Fury 3 ». Il entasse ensuite quatre victoires de 2003 à 2004 avant de perdre une nouvelle fois contre Antônio Rogério Nogueira au « Pride GP 2005: Total Elimination ». Heureusement pour lui, l’année 2005 se termine en beauté avec un seul échec contre trois combats gagnés, dont l’un lui fait remporter le Grand Prix 2005 poids mi-moyens et le titre des poids mi-moyens du Pride FC.

La 5ème défaite du champion se passe le 26 août 2006 au Pride Bushido 12 lors d’un combat revanche contre Kazuo Misaki qu’il a battu lors du Pride Bushido 10. Supposé bête noire de Dan, Wanderleir Silva est son adversaire le plus emblématique, car il lui a infligé la première défaite de son parcours dans le Pride en 2000. Sept ans plus tard, il obtient sa revanche en mettant KO Silva lors du « Pride 33: Second Coming » et on lui décerne son premier titre des poids moyens du Pride FC.

UFC

Le géant américain UFC engloutit le Pride FC en 2007 et Dan signe avec l’organisation tout en gardant ses deux ceintures au Pride. Une fois encore, ses débuts dans une nouvelle structure ont été catastrophiques avec une première défaite contre Quinton Jackson pour une tentative de remporter le titre des poids mi-lourds de l’UFC lors de l’UFC 75. Il laisse ensuite filer le titre des poids moyens de l’UFC dans les mains d’Anderson Silva lors de l’UFC 82 en 2008.

Quoi qu’il en soit, il a pu relancer sa carrière dans l’organisation américaine avec trois victoires de 2008 à 2009, dont l’une au détriment de l’illustre champion Rich Franklin (UFC 93).

Strikeforce

À en croire son parcours, Hendo n’est pas très à l’aise avec les débuts dans une nouvelle organisation. Il perd son premier combat au Strikeforce face à Jake Shieldss au Strikeforce: Nashville. Il se rattrape ensuite la même année par une victoire par KO contre Renato Sobral. En 2011, il inflige un KO technique à Rafael Cavalcante pour remporter le titre des poids mi-lourds du Strikeforce.

Il termine en beauté sa carrière dans le Strikeforce en battant le légendaire Fedor Emelianenko considéré comme le meilleur combattant de tous les temps. C’était son premier combat en poids lourds qui s’est déroulé en juillet 2011 lors du « Strikeforce: Fedor vs. Henderson ».

Retour à l’UFC

En novembre 2011, Dan retourne dans l’organisation américaine lors de l’UFC 139 et se défait de Maurício Rua par décision unanime. Après deux ans de pause et à près de 43 ans, Hendo s’incline 3 fois de suite en 2013 devant le fameux Lyoto Machida (UFC 157), son compatriote Rashad Evans (UFC 161) et Vitor Belfort. Son contrat chez l’UFC prend fin et un renouvellement s’en suit en 2014 avec une nouvelle victoire contre Maurício Rua lors de l’ « UFC Fight Night: Shogun vs. Henderson 2 ».

Avec 30-11 à son compteur, Dan essuie deux défaites lors de l’ « UFC 173: Barão vs. Dillashaw » en mai 2014 et lors de l’ « UFC on Fox: Gustafsson vs. Johnson » début 2015. Son dernier combat était en juin 2015 et il a battu Drapeau des États-Unis Tim Boetsch par KO sur coups de poing après seulement 28 secondes lors de l’ « UFC Fight Night : Boetsch vs Henderson ».

 

Palmarès et titres

La carrière professionnelle de Dan Henderson est l’une des plus riches en titres dans l’histoire du MMA :
1998, un an après ses débuts : tournoi des poids moyens de l’UFC 17 ;
2000 : tournoi King of Kings 1999 du Rings;
2005 : Grand Prix Welterweight et champion des poids mi-moyens du Pride Fighting Championship ;
2007 : Champion des poids moyens du Pride FC ;
2010 : champion des poids mi-lourds du Strikeforce.

Hollywood, comme on le surnomme, est également le seul à avoir unifié deux titres dans le Pride FC et le deuxième à l’avoir fait après Randy Couture dans toute l’histoire du MMA. Durant son parcours, il a disputé 44 combats, dont 31 victoires et 13 défaites. Il a infligé 15 KO, 2 défaites par soumission et 14 sur décision à ses adversaires. Il a subi 2 KO, 4 abandons par soumission et 7 défaites sur décision.