Accueil » Les combattants » Anderson Silva
anderson silva

Crédits images Equipboard.

Nom : Anderson da Silva
Surnom : The Spider ou l’Araignée
Date de Naissance : 14 avril 1975
Nationalité : Brésilien
Taille : 1,88 m (6’2’’)
Catégorie MMA : Poids moyens/Poids mi-lourds (Middleweight/Light Heavyweight)
Style de combat : Muai-thaï, jiu-jitsu brésilien, judo, taekwondo, capoeira

 

Petite biographie

Anderson da Silva est né à Sao Paulo au Brésil. À l’âge de 4 ans, il est accueilli avec son frère aîné par son oncle à Curitiba, car leur mère ne pouvait plus subvenir à leurs besoins. Son oncle, avec son salaire de policier et 5 enfants à charge, ne peut pas lui payer des cours de jiu-jitsu brésilien. Silva s’entraine tout de même avec les enfants du quartier, sans structure.

Il connait enfin le monde des arts martiaux à 12 ans lorsque sa famille a pu l’inscrire dans un club de taekwondo. Il est actuellement 5ème dan dans cette discipline. À 16 ans, il pratique le muai-thaï pour devenir « Prajied » noire puis d’autres disciplines. Citons le jiu-jitsu brésilien (ceinture noire 3e degré =en 2005), la capoeira (corde jaune) et le judo (ceinture noire). Il a évolué dans plusieurs camps d’entrainement, dont la « Chute Boxe Academy », le « Muai-Thaï Dream Team », « Black House » la team qu’il a créé et la Team de son ami Antônio Rodrigo Nogueira « Brazilian Top Team ».

Avant d’être un combattant professionnel de MMA, The Spider comme on le surnomme a déjà travaillé chez McDonald’s et aussi en tant qu’archiviste. Actuellement, il a 3 fils et 2 filles avec sa femme Dayane.

 

Carrière professionnelle en MMA

 

Les premiers pas

Anderson Silva a débuté en tant que combattant professionnel de MMA en 1997 au Brésil, dans un tournoi des moins de 80 kg (176lb) au Brazilian Freestyle Circuit 1. Il en deviendra le champion après avoir battu Fabrício Camões par KO technique en finale. Sa première défaite se produit le 27 mai 2000 face à Luiz Azeredo sur décision unanime dans le tournoi Mecca World Vale Tudo 1.

En 2001, il se déplace au Japon pour vaincre Tetsuji Kato lors de son 7ème combat dans l’organisation du Shooto. Il compte alors 6 victoires et 1 défaite. La même année, sa carrière est fortement lancée grâce à sa victoire face au fameux champion japonais du Shooto Hayato Sakurai jamais vaincu après 20 combats (18 victoires et 2 nuls).

Pride FC

En 2002, il gagne un combat face à Roan Carneiro au Brésil lors du Mecca World Vale Tudo 6 avant de revenir au Japon pour signer un contrat avec le Pride Fighting Championships, la première organisation mondiale de MMA de l’époque. Il enchaine alors 3 victoires dans cette organisation japonaise avant de subir la 2ème défaite de sa carrière lors de son 13ème combat professionnel face à Daiju Takase. Il a été battu par soumission le 8 juin 2003 à Yokohama lors du « Pride 26 : Bad to the Bone » et a été contraint de quitter la Chute Boxe Academy ainsi que le Pride FC pour rejoindre la Muay Thai Dream Team.

Cage Rage

Après deux victoires lors du Conquista Fight 1 au Brésil et du « Gladiator FC : Day 2 » en Corée du Sud, il s’envole pour l’Angleterre et combat dans l’organisation Cage Rage. Il en deviendra le champion poids moyen en septembre 2004 en battant Lee Murray sur décision unanime lors du « Cage Rage 8 : Knights of the Octagon ». Il enregistre la même année sa 3ème défaite lors du Pride Shockwave 2004 au Japon face à Ryo Chonan.

En 2005, il défend son titre de champion de poids moyen du Cage Rage à deux reprises, puis subit sa 4ème défaite lors de son 20ème combat contre Yushin Okami lors du « Rumble on the Rock 8 » en 2006 à Honolulu, Hawaï, aux États-Unis.

UFC

Il a encore pu défendre son titre au Cage Rage par KO face à Tony Fryklund en avril 2006. Deux mois plus tard, il fait ses premiers pas dans l’Ultimate Fighting Championship (UFC) lors de l’Ultimate Fight Night 5. En octobre 2006, il se défait de l’américain Rich Franklin par KO lors de l’ « UFC 64 : Unstoppable » pour devenir le champion poids moyen de l’UFC.

Depuis ses débuts en UFC, il a alors enchainé 16 victoires en 7 ans dans l’organisation américaine et a pu défendre 10 fois son titre de champion poids moyen. Il a même combattu 3 fois en poids mi-lourds lors de cette série de victoires. Les 5ème et 6ème défaites de sa carrière interviennent ensuite respectivement en juillet 2013 contre Chris Weidman lors de l’ « UFC 162: Silva vs Weidman » et en décembre 2013 contre ce même adversaire lors de l’ « UFC 168: Weidman vs Silva 2 ». Il s’en suit une fracture de son tibia qui va nécessiter une opération chirurgicale juste après son 39ème combat.

Il reprendra ensuite l’entrainement en mai 2014 et devient un entraineur de la série télévisée « The Ultimate Fighter : Brazil 4 ». Son dernier combat (40ème) se déroule le 31 janvier 2015 avec une victoire sur décision unanime contre Nick Diaz lors de l’UFC 183.

 

Palmarès et records

Durant toute sa carrière professionnelle, Anderson Silva a effectué 40 combats, dont 34 gagnés et 6 perdus. Il a infligé 20 KO, 6 soumissions et 8 défaites sur décision à ses adversaires. En revanche, il a subi 1 disqualification, 1 défaite par décision, 2 abandons et 2 KO.

Le « plus grand combattant MMA de tous les temps » selon le président de l’UFC Dana White a également battu beaucoup de records dans son parcours :
Record de la plus longue série de victoires en gagnant 16 combats consécutifs en octobre 2012, brisant les 11 victoires consécutives de Royce Gracie dès 2010 ;
Record du plus grand nombre de défenses de titre à l’UFC, en défendant victorieusement sa ceinture poids moyen UFC 10 fois d’affilée jusqu’à sa 5ème défaite en juillet 2013 ;
Record du plus long règne de champion UFC (2457 jours) ;
Record du plus grand nombre de knockdowns avec 17 coups portés et le même record dans la division des poids moyens avec 12 coups portés ;
Record du plus grand nombre de combats gagnés dans la division poids moyen avec 14 victoires ;
Record du plus grand nombre de bonus du KO de la soirée (7).